Glassess Champagne sur une table - Photo
Source : Pexels

               Vous le savez, il n’existe pas un champagne mais bien des champagnes : des cuvées assemblées, des monocépages, des millésimées, des dosées, des oxydatives… Une cuvée de champagne est façonnée en fonction de la philosophie du vigneron ou de la maison. Elle peut donc être issue d’une conduite dite conventionnelle ou environnementale, elle peut être vinifiée en cuve inox mais aussi en fût de chêne ou sous terre cuite… Tous ces points, et bien d’autres, témoignent de la pluralité des cuvées de champagne existantes. Il peut donc être difficile de s’y retrouver et surtout de bien choisir son champagne… Nous sommes là pour vous aider !

  1. L’étiquette et la contre étiquette
Source : champagne Bollinger

Savoir décrypter une étiquette de bouteille de champagne vous aidera à bien comprendre son contenu et vous préparera donc à la dégustation. Ces informations  vous seront également utiles pour savoir avec quels aliments marier cette cuvée ainsi que le moment du repas où il serait propice de le proposer !

L’étiquette fait apparaitre différents éléments tels que la marque (et donc le “style maison”), le dosage (brut nature, extra brut, brut, demi-sec, doux, sec…), l’année s’il s’agit d’un millésime mais aussi et surtout le type de producteur ! Les maisons sont désignées sur l’étiquette par les lettres “NM” pour Négociant-Manipulant, les vignerons sont eux désignés par le sigle “RM” pour Récolant-Manipulant.

Généralement un champagne de maison sera plus équilibré, un champagne de vigneron sera lui plus typique.

Pour différencier ces deux statuts nous vous invitons à consulter notre article antérieur : Vignerons et Maisons de champagne, quelles différences ?

La contre étiquette contient généralement plus d’informations, on peut y retrouver la composition du champagne comme les différents cépages, mais aussi s’il s’agit d’un assemblage de vin de réserve et de vin clair de l’année etc. Cette étiquette peut également indiquer les spécificités propres à la vinification de la cuvée, mais aussi la date de dégorgement, avec quoi associer la cuvée et les particularités du terroir sur lequel sont situées les vignes du domaine.

On retrouvera également le taux d’alcool en %vol mais aussi les mentions obligatoires.

2. Les différences de cuvées

Les dosages

Le dosage est un procédé permettant d’adjoindre une légère quantité de sucre au vin afin de le parfaire et le sublimer. Pour en savoir plus sur le dosage vous pouvez consulter notre article : Qu’est-ce qu’un champagne brut ?

Source : enviedechamp

Le brut nature : un champagne “brut nature” ou “zéro dosage” ne comporte aucune quantité de sucre ajouté dans le dosage. Seul du vin sera adjoint pour compléter la perte lors du dégorgement. Ce type de cuvée soulignera la vivacité d’une cuvée et donc son potentiel d’acidité.

L’extra-brut : une cuvée extra brut correspond de plus en plus aux goûts actuels, moins dosée qu’une cuvée brut ce type de champagne représentera souvent un parfait équilibre entre acidité et fruité.

Le brut : ce dosage est le plus connu, un champagne brut sera souvent assez rond, équilibré et consensuel pour une majorité de consommateurs.

L’extra sec : un champagne extra sec ou extra dry sera plus dosé que les dosages préalablement présentés. Actuellement moins courant, ce type de cuvée peut toute fois être intéressant pour accompagné un dessert.

Le sec, demi-sec et doux : ces trois types de dosages, de plus en plus rares, proposent une sucrosité marquée de moins en moins recherchée par les consommateurs modernes mais pouvant être adéquat avec certains desserts.

Les cépages

Le pinot noir : le pinot noir est un cépage à peau noir, selon son temps de vieillissement le pinot noir apporte une dimension fruitée, plutôt de fruits rouges (vin jeune) ou un arôme de fruits à coque, notamment de noisettes et de cacao (vin vieillis). En assemblage il conférera la structure à un vin de champagne.

Le pinot meunier : ce cépage à peau noir également apporte lui aussi des arômes différents selon son vieillissement. Lorsqu’il est jeune, il apporte un gout de fruits jaunes comme la pêche ou la poire, en vieillissant il développera un coté sous-bois et fumé. En assemblage il conférera une rondeur et une dimension fruitée au vin.

Le chardonnay : il s’agit d’un cépage à peau blanche conférant de l’acidité et donc de la fraicheur au champagne sur base d’arômes d’agrumes majoritairement. Avec le temps son identité s’orientera davantage vers des notes de brioche, de noisette ou de pain grillé. En assemblage il conférera l’acidité au champagne et son potentiel de long vieillissement.  

Carte des arômes du Champagne Source : lachampagne

On peut retrouver d’autres cépages dits « oubliés » tels que : l’Arbane qui est un cépage blanc proche du chardonnay, il apportera une dimension florale et acide. Le Pinot Gris qui est un cépage dit gris et qui apportera de l’amplitude au vin. Le Petit Meslier qui est un cépage blanc apportant une dimension minérale au vin et le Pinot Blanc qui est également un cépage blanc, confèrera des arômes d’agrumes.

Les types de cuvées :

Les BSA : ces cuvées sont l’identité de la marque de champagne, elles sont la porte d’entrée des maisons et des vignerons. Elles sont issues d’un assemblage de plusieurs cépages, pouvant provenir de plusieurs terroirs basés potentiellement sur plusieurs années (les vins clairs de l’année étant associés à des vins de réserve des années précédentes). Le vieillissement de ces cuvées est minimum de 15 mois mais nombre de producteurs dépassent cette durée pour conférer plus de complexité à ce type de cuvée.

Les millésimes : à la différence d’un BSA ces cuvées sont composées uniquement de vins de l’année. Il s’agit donc d’une photographie de l’année en question, de sa typicité et identité. Leur temps de vieillissement est de minimum 3 ans mais la majorité exprime son plein potentiel à partir de 5 ans.

Les cuvées spéciales : cette catégorie de champagne est la plus prestigieuse car issues des meilleurs moûts, aussi appelés les jus de presse (premiers jus issus des grappes de raisins). Elles ont un temps de vieillissement plus long qui peut aller jusqu’à plus de 10 années en cave.

Les contenants de vinification :

Souvent oubliés, les contenant de vinification recèle une importance déterminante !

Lorsque l’inox n’impacte en rien le jus (pas d’oxydation, pas de coloration ni de parfumage), le fût de chêne va lui venir oxyder le vin, légèrement le teinter et faire évoluer ses arômes ! La terre cuite elle va permettre une légère ouverture oxydative sans toute fois colorer et parfumer le vin.

En d’autres termes : un champagne issu d’une vinification en cuve inox préservera l’entièreté de son identité de fruit alors que le fût et la terre cuite vont eux amener une évolution au vin.

Il est important de noter que depuis les années 70 la majorité des vins de champagne sont vinifiés en cuve inox mais que depuis les années 2000 nombre de producteurs se servent du fût de chêne notamment pour apporter une nouvelle orientation à leurs vins. Tel qu’en cuisine le sel se révèle être un exhausteur de goût !

3. Quel champagne pour quel plat ?

Source : pexels

Que peut-on servir à nos invités à l’apéritif ?

Le champagne le plus approprié pour un apéritif sera souvent une cuvée fraiche permettant de réveiller le palais et faire naitre l’appétit. Un blanc de blancs brut, élaboré avec des cépages blancs, sera approprié. Une cuvée faiblement dosée sera également possible mais moyennant un certain aplomb pouvant être apporté par un cépage noir ou une certaine durée de vieillissement.

Que peut-on associer à des fruits de mer, des poissons et de la viande blanche ?

Majoritairement des champagnes Blanc de Blancs et de préférence millésimés, pour se marier au mieux avec des huitres ou un filet de dorade par exemple. Ce type de cuvée sera également idéal avec certaines volailles associées à des sauces non trop marquées et ce davantage forestières.

Source : Pinterest

Quel champagne déguster avec ma viande rouge ?

Les champagnes Blanc de Noirs (élaborés avec des cépages noirs) peuvent être proposés avec des viandes rouges, ils sublimeront les saveurs de la viande. Vous pouvez également choisir de servir un champagne rosé de saignée qui sera lui aussi adapté à ce type de mets, notamment du canard ou certain gibier. Une cuvée millésimée peut être pertinente avec des viandes raffinées et élaborées revêtant des arômes évolutifs.

Qu’en est-il du fromage ?

Les vins de champagne se marient généralement très bien aux fromages pour une raison simple : l’acidité du champagne se révèle en opposition au gras du fromage, les deux pouvant alors s’exprimer ! Le comté, le parmesan, les tomes basques mais aussi le beaufort seront à privilégier avec un champagne blanc. Des fromages à pates persillés associés à des rosés de saignées peuvent créer d’incroyables expériences !

Fromage et Champagne : la flûte enchantée ! - Émilien - Le fromage pour  passion
Source : Emilien Fromage

Pour accompagner le dessert, quel champagne devons-nous choisir ?

En dessert, privilégiez un champagne dosé ou un rosé de saignée. Leur sucrosité accompagnera parfaitement vos desserts également sucrés. Mais attention, l’équilibre entre sucrosité et acidité n’est jamais évidente… Privilégiez des desserts peu sucrés ou sur base de fruits rouges. Un dessert chocolaté pourra également être envisageable mais si ce dernier possède une prédominance de chocolat noir et de ganache !

               Pour bien choisir son champagne, vous l’aurez compris, il est essentiel de savoir déchiffrer une étiquette, de comprendre les différences d’arômes selon les cépages, les différences de dosages mais aussi les types de philosophies de vinifications. Une fois ces éléments déchiffrés, il est important de savoir avec quels mets souhaitez-vous servir ce champagne mais aussi à quel moment et avec qui. Choisissez un champagne adapté à votre repas mais aussi à votre personnalité et aux gouts de vos invités !

A présent, vous avez toutes les clefs en mains pour bien choisir votre champagne !

Mais pour choisir votre champagne, quoi de mieux que de le déguster et ce sur place directement ? My Wine Break conçoit votre programme en Champagne pour vous permettre de le réaliser par vous-même en toute autonomie alors n’hésitez pas à faire appel à nous pour venir choisir votre propre champagne !