Le champagne, comme nombre de vins, peut être élaboré à partir de plusieurs cépages : on parle alors de l’art de l’assemblage. Cette technique, qui est excellée au sein du vignoble de Champagne, n’a qu’un seul but : atteindre l’équilibre parfait afin de faire ressortir tout le potentiel d’un terroir. L’assemblage est souvent privilégié par les grandes maisons pour atteindre leur identité reconduite année après année, nous parlons ici de “style maison”.

A noter que parallèlement à cela des cuvées dites monocépages existent également, ces dernières visant à faire ressortir toute l’authenticité d’un cépage donné et de son terroir.

Mais qu’est-ce qu’un cépage exactement ? Un cépage est une variété de raisin, ces différentes variétés se différencient notamment par leurs couleurs, leurs typicités aromatiques mais aussi leur destinations géographiques. Car oui, on ne plante pas n’importe quel cépage dans n’importe quel vignoble !

Vous vous demandez comment différencier les différents cépages champenois ? Cet article est là pour vous !

Source : OenoSpheres
  1. Les cépages courants

Aujourd’hui, la majorité des champagnes sont élaborés à partir de trois cépages. Ce sont ces derniers que vous retrouverez le plus souvent dans les assemblages représentant une grande majorité du vignoble champenois.

Le Pinot Noir :

Couleur : Ce cépage noir est d’une couleur rubis assez intense dans sa jeunesse, il peut également tirer vers le rouge avec quelques reflets violets. Avec le temps, le pinot noir deviendra de plus en plus pâle.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 38%
  • Vallée de la Marne : 23%
  • Côte des Blancs : 2%
  • Montgueux : 82%
  • Côte de Sézanne : 15%

Typicité dans la vigne : baies arrondies, les grappes sont petites et compactes.

Feuille : possède 3 à 5 lobes avec une « ouverture » appelée « sinus » qui est peu ouverte ou fermée vers l’intérieur, peu de poils.

En bouche : on retrouve des champagnes structurés et ronds aux arômes de fruits rouges, de clous de girofles ou encore de fumé si le champagne est vieilli plusieurs années.

Source : Grappe Pinot Noir – OenoSpheres

Le Pinot Meunier :

Couleur : il s’agit d’un cépage à peau noire mais à chair incolore. Un champagne Pinot Meunier est très peu coloré.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 31%
  • Vallée de la Marne : 59%
  • Côte des Blancs : 1%
  • Montgueux : 3%
  • Côte de Sézanne : 19%

Typicité dans la vigne : baies rondes, grappes fournies et de taille moyenne.

Feuille : semblable à celle du pinot noir à la différence que les feuilles de pinot meunier sont recouvertes d’une petite « farine » blanchâtre, d’où le nom de « meunier ».

En bouche : ce cépage apporte une rondeur et un gout fruité au champagne, des arômes de miel et de pêche, parfois de noix et de champignon.

Source : Grappe Pinot Meunier Pinterest

Le Chardonnay :

Couleur : ce cépage blanc tend vers une couleur jaune ambrée aux reflets dorés

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 30%
  • Vallée de la Marne : 18%
  • Côte des Blancs : 97%
  • Montgueux : 14%
  • Côte de Sézanne : 66%

Typicité dans la vigne : baies arrondies et grappes de petite taille.

Feuille : les feuilles sont d’un vert vif et clair, elles possèdent 5 lobes et leur sinus est ouvert complétement mais se limite à la nervure pétiolaire (permet une différenciation avec le pinot blanc).

En bouche : le chardonnay apporte une fraicheur et un gout de fleurs blanches au champagne, on retrouve souvent des arômes de pomme, fruits tropicaux, tilleuls ou encore de vanille et de beurre.

Confiance et vigilance avant les vendanges
Source : Grappe Chardonnay – Vitisphere

2. Les cépages oubliés

Autrefois étaient présent au sein du vignoble de Champagne des cépages appelés aujourd’hui « cépages oubliés » du fait de leur présence aujourd’hui réduite.

Le Pinot Blanc :

Couleur : d’une belle couleur jaune claire, ce cépage blanc présente des reflets dorés. Le vin est limpide et brillant.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 0.06%
  • Vallée de la Marne : 0.04%
  • Côte des Blancs : 0.02%
  • Montgueux : 1.16%
  • Côte de Sézanne : 0.04%

Typicité dans la vigne : ses grappes sont très proches de celles du pinot noir, à la différence de la couleur de peau des baies.

Feuille : les feuilles sont semblables à celles du chardonnay à l’exception de l’ouverture du sinus qui se rapproche de celle du pinot noir.

En bouche : ce cépage apporte des notes d’agrumes ainsi que de la rondeur au champagne mais aussi des notes d’abricot et de caramel lorsque que le vin évolue.

Cépage Pinot Blanc et ses meilleurs vins ! - 1envie1vin.com
Source : Grappe Pinot Blanc – Pinterest

L’Arbane :

Couleur : L’arbane est un cépage blanc.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 0.01%
  • Vallée de la Marne : 0.01%
  • Côte des Blancs : 0.00%
  • Montgueux : 0.03%
  • Côte de Sézanne : 0.01%

Typicité dans la vigne : les baies sont arrondies, on peut retrouver des grappes de taille moyenne, les baies sont espacées et non compactes.

Feuille : elles sont de 5 à 7 lobes, le sinus est étroit et possède un fond aigu.

En bouche : on retrouve des notes florales et acides, très proches de celles du chardonnay.

Ces cépages dont on ne parle pas (ou si peu) en Champagne – Les 5 du Vin
Source : Grappe d’Arbane – les5duvin

Le Petit Meslier :

Couleur : Le Petit Meslier est un cépage blanc.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 0.03%
  • Vallée de la Marne : 0.05%
  • Côte des Blancs : 0.01%
  • Montgueux : 0.03%
  • Côte de Sézanne : 0.02%

Typicité dans la vigne : les grappes sont de petite ou de moyenne taille, les baies sont elles aussi de taille moyenne.

Feuille : les feuilles possèdent 5 lobes, le sinus est étroit ou fermé.

En bouche : il apporte une dimension minérale et de sous-bois au vin.

Petit Meslier
Source : Grappe Petit Meslier – Plantgrape

Le pinot gris (autrefois appelé Fromenteau)

Couleur : Cette variété correspond à la mutation grise du Pinot noir.

Vignoble :

  • Montagne de Reims : 0.02%
  • Vallée de la Marne (partie est) : 0.02%
  • Côte des Blancs : 0.00%
  • Montgueux : 0.04%
  • Côte de Sézanne : 0.00%

Typicité dans la vigne : les grappes et les baies sont souvent de très petite taille.

Feuille : on retrouve 3 lobes sur les feuilles ainsi qu’un sinus peu ouvert.

En bouche : ce cépage confère une ampleur au champagne, on retrouve des arômes de miel, d’épices douces ou encore de fruits à noyaux.

Pinot gris
Source : Grappe de pinot gris – Plantgrape

3. Un cépage historique

Aux premières heures de l’histoire du champagne, d’autre cépages étaient utilisés que l’on peut aujourd’hui retrouver que dans quelques très rares cuvées car faiblement plantés au sein du vignoble de Champagne.

Le gouais :

Ce cépage blanc est aujourd’hui interdit en Champagne. Il s’agit d’un très ancien cépage.

Typicité dans la vigne : baies rondes et grappes de grosse taille et compacte.

Feuille : très épaisses et peu découpées.

En bouche : ce cépage produit des vins peu alcooliques et très acides.

Période de forte utilisation : Moyen-Âge.

Gouais — Wikipédia
Source : Grappe de gouais – Wikipédia

               Le champagne peut donc théoriquement être élaboré à l’aide de 8 différents cépages dont trois majoritaires : le Chardonnay, le Pinot Noir et le Meunier. Bien que très faiblement représentés, les cépages historiques, et surtout les oubliés, représentent aujourd’hui un intérêt grandissant pour nombre de producteurs. Ceux-ci contribuants, tels que le fût de chêne, la terre cuite, le dosage ou d’autre techniques de vinification à offrir de nouvelles expériences de dégustations pour un public toujours plus connaisseur et exigeant !

Source encépagement en Champagne : CIVC